Qui est Olivier Delafon ?

Pas un politique mais un autodidacte « hors système », un libérateur acharné qui veut modifier la politique, dans laquelle les élites se servent de l’Etat plutôt que servir l’Etat. Je ne suis pas un candidat de l’establishment et je veux emmener le pays vers la réussite qui est une alchimie entre l’expérience et l’énergie. Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles qu’il ne faut pas oser, c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles. Après deux campagnes pour les élections municipales et une pour les élections législatives de 95, je repars à la rencontre de mes concitoyens à travers le pays. Ce que j’entreprends est conforme à ce que je suis, à ma condition d’entrepreneur. Je suis un passionné et rien ne se fait sans passion.

QUI SOMMES NOUS AU PARTI NOUVELLE FRANCE ?

Nous sommes des citoyens venus de tous les horizons, des hommes et des femmes experts, issus de la société civile, de l’entreprise, de l’artisanat etc… aguerris aux méthodes de bonne gestion. Mais nous ne sommes pas des politiques !
Nous sommes « hors système » et, si nos idées vous séduisent, nous vous demandons de vous engager avec nous dans le parti Nouvelle France. Nous allons présenter des candidats issus de la société civile qui viennent à nous, sur le terrain au fur et à mesure que nous visitons la France des communes moyennes. Nous allons dans toutes les régions. Ces hommes et ces femmes seront candidats lors des différentes élections. Si vous les élisez, ils seront seuls capables de faire bouger les choses. Ils vont tous vous inspirer confiance, ils sont comme vous.

Tant que nous n’aurons pas réduit le train de vie et les dépenses de l’Etat, il sera impossible de procéder à de vraies réformes au bénéfice de nos concitoyens.

QUE PROPOSONS NOUS : LA CONFIANCE

L’Etat a un sérieux problème de gestion.
Le système politique actuel est à bout de souffle. Les politiques étouffent dans leur bunker ! La société est bloquée et la nouvelle aristocratie d’Etat est incapable de se réformer elle même. Et il est impensable d’attendre que les réformes générales viennent uniquement du monde politique. Nous allons proposer des solutions, sans extrémisme ni débordements et allons vous inciter à l’optimisme. Seuls ceux qui n’ont rien à perdre peuvent initier le changement. 67 % de nos concitoyens seraient prêts à accepter un gouvernement technocratique non élu.

C’est le préambule incontournable à tout projet de réforme : la réduction du train de vie et des dépenses de l’état ! 

Les Français croulent sous les impôts, charges et contraintes. Pourtant l’argent manque partout et nos gouvernants mènent grand train. Il est surprenant de voir que pendant les deux dernières années de son mandat, le Président de la République se préoccupe beaucoup trop de sa réélection. Le Parti NOUVELLE FRANCE va montrer l’exemple et nous allons proposer aux Français de modifier le système actuel.

NOTRE PROGRAMME :

Dans trois domaines essentiels, la sécurité, le chômage des jeunes et les migrants. Il est légitime qu’un parti élabore son projet, c’est même l’un de ses devoirs. – Réduire le nombre de ministres, de députés et de sénateurs : il y a 39 ministres et ministres délégués en France, chacun coûte 30 millions d’euros par an ! L’ Allemagne n’en compte que 18. L’ exemple doit venir « d’en haut ». Pour cela il faudra que vous élisiez nos candidats, afin de changer la constitution, c’est le désir de nos concitoyens. Les Français trouvent choquant ces compromis d’appareils et les incroyables cumuls de nos politiques. Nous allons restaurer la confiance, pour résoudre cette crise de représentation et pour répondre à l’exigence du renouvellement. La société civile est une force à travers les réseaux sociaux qui va devenir un acteur important.

LA SÉCURITÉ : La priorité absolue L’état d’urgence nécessite que l’on porte atteinte aux libertés. 98 % de nos concitoyens ont le sentiment d’une menace terroriste et 81 % pensent que la laïcité est en danger. Nous allons créer un grand ministère de la SECURITE INTERIEURE, regroupant tous les services de renseignements avec de gros investissements en hommes et en matériels. Service militaire ou civil obligatoire : c’est la clef de voûte de la société et c’est un formidable intégrateur social – péréniser les contrôles aux frontières – remettre les policiers et les gendarmes visibles sur la voie publique et pas uniquement devant les lieux à sécuriser. Il faut que les citoyens se sentent en confiance. Contrôler les ventes de munitions dans les armureries – partager le système d’informations Shengen. Traiter chaque fiche «S» avec le sérieux qu’il se doit, de façon extrêmement minutieuse au cas par cas – 74 % de nos concitoyens sont favorables à l’emprisonnement des personnes fichées «S» – supprimer les zones de «non droit» avec intervention des militaires si nécessaire – rappeller les réservistes – embaucher en nombre des cybertrackeurs – augmenter la vidéo protection – pour la police et la gendarmerie, autoriser le port d’arme de service en dehors des heures de travail – changer les lois sur la légitime défense – mettre au pas ou fermer les mosquées avec des prêches salafistes – expulsion immédiate des fauteurs de trouble contre la République – bracelet électronique inviolable pour les permissionnaires – exécution des peines jusqu’à 90 % de leur terme. Construction de nouveaux centres de détentions – instaurer les travaux d‘intêret général sur la voie publique – appliquer strictement la loi sur la récidive – déchéance de la nationalité et expulsion immédiate en cas d’atteinte grâve a l’intégrité du territoire – inciter les citoyens à la vigilance et à rendre compte de toute activité suspecte – débloquer des moyens humains pour éviter les embouteillages judiciaires et judiciariser les dossiers au plus vite.

LE CHÔMAGE DES JEUNES ET LE PETIT COMMERCE : La jeunesse : c’est l’audace et le goût de la compétition. Nous ferons en sorte de diminuer les impôts afin que nos concitoyens puissent dépenser plus. Les mesures multipliant les contraintes ont cassé les ressorts de l’économie productive, alors que les PME représentent 66 % de l’emploi marchand en France. Nos dirigeants politiques n’ont aucune expérience de l’entreprise et ils ont obtenu des résultats calamimeux. Que se passe t’il ? Il est temps de redonner le goût du travail en allégeant les normes, les charges et la fiscalité. Refonte du contrat de travail – créer un smic jeune – forcer l’enseignement des langues vivantes – liberté totale pour les auto-entrepreneurs ( spécialement chez les étudiants ) et les TPE pendant 5 ans – favoriser l’apprentissage dès l’âge de 14 ans – flexibilité à l’embauche et à «la débauche» – négociations sur les 35 h au cas par cas, comme le travail le dimanche – formation professionnelle dans les entreprises – développer les «petits boulots» et les services à la personne – contrôle sérieux et réel des bénéficiaires des allocations : obligation de pointer physiquement, obligation d’accepter un emploi dans un rayon de 30 kms, indemnisation pour les chômeurs après 12 mois de travail effectif et non plus 4 mois, contrôle des comptes bancaires des chômeurs – favoriser la fin du travail au noir avec des mesures spectaculaires ( éxoneration de charges – TVA à 5.5 – abattements )- aller chercher les gisements d’emploi dans l’écologie et l’économie durable – réhabiliter l’industrie.

LES MIGRANTS : Soyons fraternels avec les futures « start up ». Un migrant en France recoit 780 euros par mois s’il est âgé de plus de 65 ans avec la CMU et les soins gratuits. S’il a moins de 65 ans, il percoit 11.5 euros / jour. Nous sommes un pays de tradition fraternelle, un exemple dans de nombreux domaines, il n’est pas possible de rejeter ces populations en souffrance. Nous allons les répertorier et les enregistrer sérieusement à la frontière, car frontière il y aura. Nous embaucherons autant d’agents qu’il le faudra, il y va de notre sécurité. La place ne manque pas sur nos territoires. Un migrant c’est une « start up ». Ils pourraient repeupler la France des petits villages qui se meurent, donnons leur une chance. Tout manquement aux règles de notre République laïque devra être sévèrement réprimé avec expulsion immédiate. Pas de droit de vote pour les étrangers.

COMMENT Y ARRIVER ? Engagez-vous, portez-vous candidat. Le seul moyen est de voter aux prochaines élections pour les candidats qui se présenteront sous l’étiquette du parti NOUVELLE FRANCE. Nous sommes en train de changer d’ère, il est indispensable de dépoussiérer la constitution.

REJOIGNEZ-NOUS : Contactez notre candidat : 06 70 01 75 77 lepartinouvellefrance@gmail.com

ADHEREZ, FAITES UN DON,

REJOIGNEZ NOUS

Si nos idées vous séduisent, rejoignez-nous, faites un don.
( maximum 7.500 euros, pour une personne physique )

Adhésion simple : 10 euros minimum.
Par chèque ou espèces uniquement.

Envoyez un chèque libellé à :
Association de financement du parti Nouvelle France
Déduction fiscale 66%
Hameau de Montjalin
89200 Sauvigny le Bois

Contactez-nous par Email:

Un reçu et votre carte d’adhérent vous seront envoyés.

Le livre d’Olivier Delafon est enfin disponible !

 

Vous pouvez acheter le livre-programme ici.
Il vous sera expédié sans délai.

Vous avez la possibilité de régler cet achat ( 20.00 euros plus 4.20 de frais d’envois ) 24.20 euros,

– soit par chèque à l’ordre de l’Association de financement du Parti Nouvelle France, Hameau de Montjalin, 89200 Sauvigny le Bois.
– soit par envoi Paypal, si vous avez un compte Paypal en remplissant le formulaire et en cliquant sur le bouton ci-dessous :

 

IMPORTANT
Vous avez aussi la possibilité de faire un don afin d’aider le candidat et son équipe à poursuivre la campagne (déductible à hauteur de 66%), selon le montant du don.
Nous avons besoin de vous, rejoignez nous et aidez nous financièrement.
Un reçu fiscal vous sera adressé avec le(s) livre(s).

Pin It on Pinterest

Share This